Carrot Cake version Salon de thé…

Cette semaine, je vous propose un goûter très « cocooning » façon salon de thé, à partager entre copines par exemple, ou avec les enfants.

Le carrot cake (ou gâteau à la carotte) est le gâteau ultime de la saison automnale. On commence à rentrer doucement dans la période hivernale avec ses chocolats chauds et ses goûters réconfortants, à déguster face à la cheminée ou en regardant la pluie tomber de son canapé…

Le carrot cake, on est fan de sa texture moelleuse et un peu humide grâce aux carottes râpées ajoutées à la préparation, ses épices chaleureuses amènent un petit coup de fouet non négligeable.

Ceux qui ne connaissent pas encore le carrot cake, ne soyez pas rebutés par le mot « carotte » : on ne sent pas le goût de la carotte dans le gâteau mais on en tire tout de même les bienfaits à la dégustation (pratique pour faire manger des légumes aux enfants).

Dans la tradition Anglo-saxonne, le carrot cake est servi avec un glaçage à base de cream cheese et de beurre, bien trop gras à mon goût. Je suis donc partie sur un mélange de mascarpone et philadelphia, combiné avec de la crème liquide, pour alléger la préparation. Pour les sceptiques (oui, il y en a toujours), sa texture onctueuse et sa saveur atypique s’accommode très bien à celle du carrot cake. L’ensemble est un véritable délice (ce n’est pas moi qui le dit !).

La recette du Carrot Cake vient du célèbre chef Philippe Conticini. Disponible en vidéo ici :

https://www.youtube.com/watch?v=c2Yr6dXPfU4&t=12s&ab_channel=PhilippeConticini

Pour le biscuit (pour un moule de 20cm de diamètre) :

  • 3 blancs d’œufs
  • 4 jaunes d’œufs
  • 200 g de sucre de canne complet
  • 20 g de miel
  • 15 g de beurre fondu et tiède
  • 230 g d’huile de tournesol & colza
  • 270 g de farine + 30 g de maïzena
  • 3 g de cannelle en poudre + 4 g de quatre épices en poudre + 3 g de mélange à pain d’épices
  • 2 g d’extrait de vanille
  • 1 g de fleur de sel
  • 4 g de bicarbonate de soude
  • 1 sachet de levure chimique (11g)
  • Le zeste râpé d’une orange
  • 80 g de noix grillées et hachés grossièrement
  • 400 g de carottes râpées finement

Pour le glaçage :

  • 250 g de mascarpone
  • 300 g de philadelphia
  • 50 g de sucre glace
  • 25 cl de crème liquide entière à 30% de M.G
  • 2 g d’extrait de vanille
  • 50 g de noix de pécan torréfiées (optionnel)

Préparation du biscuit :

Préchauffez le four à 180°C. Préparez votre moule en le graissant (avec du beurre ou un spray). J’utilise un cercle rétractable sans fond. J’ai graissé l’intérieur de mon cercle et j’ai mis un papier de cuisson tout autour pour qu’il adhère à la surface du cercle. Cela évitera que la préparation ne s’échappe de trop…

Réunissez et pesez chaque ingrédient que vous poserez sur votre plan de travail. Ce sera plus facile pour la suite. Réunissez la farine, la maïzena, la levure chimique et le bicarbonate de soude ensemble.

Tamisez-les sur un papier de cuisson et gardez-les sur votre plan de travail. Râpez les carottes en dernier pour éviter qu’elles noircissent.

Dans le bol du robot, muni du fouet, versez les blancs et les jaunes d’œufs. Commencez à battre en versant des petites quantités de sucre sur les œufs. Au bout de quelques minutes, vous devrez obtenir un appareil mousseux et qui aura un peu blanchi.

Ajoutez l’extrait de vanille, le beurre fondu tiède et l’huile par petites quantités, à vitesse lente. Vous devez obtenir un appareil fluide et lisse. Versez ensuite les épices, le zeste d’orange, le miel et la fleur de sel. Mélangez quelques instants avant de verser en plusieurs fois les matières sèches (farine, maïzena, bicarbonate & levure). Il faut que les ingrédients soient bien incorporés à la pâte.

Arrêtez de mélanger au fouet. Ajoutez les noix et la moitié des carottes râpées. Mélangez délicatement avec une maryse et ajoutez le reste des carottes. Mélangez de nouveau.

Versez dans votre moule. Vous pouvez diviser votre pâte et faire 3 moules identiques ou mettre la préparation dans un moule haut (comme moi) et ensuite découper 3 biscuits.

Enfournez pendant 1h (si biscuit individuel) ou 30 min pour 3 biscuits. Il faut que la pointe d’un couteau soit sèche en ressortant.

Sortez votre biscuit et laissez-le refroidir, avant de le démouler.

Pour la découpe, déposez votre biscuit 30 min au réfrigérateur. Avec une règle, mesurez trois couches de hauteur égale (3 fois 2cm pour moi) et découpez à l’aide d’un couteau à génoise. Réservez.

Préparation du glaçage :

Dans le bol du robot, muni du fouet, ajoutez le mascarpone, le philadelphia, le sucre glace, l’extrait de vanille et la crème liquide. Mélangez à vitesse lente dans un premier temps, pour que les fromages se détendent. Vous pouvez augmenter petit à petit la vitesse, tout en surveillant. Si vous trouvez que le glaçage est un peu compact, ajoutez par petites quantités de la crème liquide. Vous devez obtenir une texture lisse.

Posez un premier biscuit sur un plat à service, déposez une première couche de glaçage et renouvelez l’opération avec un second biscuit. Vous pouvez soit masquer tout le gâteau avec la crème ou laisser les couches visibles (moi, j’ai fait dans l’entre-deux). Déposez au réfrigérateur.

Au moment de la dégustation, vous pouvez rajouter quelques noix torréfiées ou noix de pécan.

Dégustez !

Laisser un commentaire