Magnum Fraise

Dernièrement, j’ai testé les Magnum maison grâce aux moules de Silikomart que j’ai achetés au magasin « Le gâteau sous la cerise » à Nantes. Vous pouvez retrouver le fameux ustensile sur leur site internet juste ici : https://www.legateausouslacerise.com/moules-a-glaces/1363-moule-en-silicone-4-esquimaux.html

Après avoir réalisé tout chocolat, j’avais envie de privilégier les sorbets et surtout celui à la fraise. Pendant le confinement, j’ai acheté 5 kg de fraises pour réaliser des purées de fraises et pouvoir faire mes sorbets moi-même. Rien de bien compliqué dans la réalisation du sorbet, mis à part le stabilisateur qu’on ne trouve pas partout mais c’est optionnel. Cela sert juste à la tenue de la glace mais si vous la dégustez rapidement, il n’y a aucun souci.

Je réalise toutes mes glaces et sorbets à la sorbetière (de la marque Koenig) mais vous pouvez également les réaliser au Thermomix (ce que je faisais avant). L’avantage de la sorbetière est que vous obtiendrez des glaces très onctueuses et qui se tiennent parfaitement. Une fois turbinée pendant environ 1h, je verse ma préparation dans des bacs transparents de 2L ou dans des moules à esquimaux et je replace au congélateur. À la dégustation, on a vraiment l’impression de manger des glaces du glacier (sans tous les colorants et additifs qu’on retrouve dans les produits industriels).

Je suis donc partie sur l’association fraise/chocolat blanc, en réalisant une coque de chocolat blanc et éclats de pralin pour davantage de gourmandise.

Je vous confirme, ce fut un délice !

Pour environ 1L de sorbet fraise :

  • 600 g de purée de fraises
  • 120 g de sucre
  • 100 g de sirop de glucose
  • 240 g d’eau
  • 4 g de stabilisateur (optionnel)

Pour le glaçage :

  • 200 g de chocolat blanc
  • 10 g d’huile de pépins de raisins
  • 70 g de pralin

On va d’abord commencer par le sorbet fraise :

Dans une casserole, ajoutez la purée de fraises, l’eau, le sucre et le sirop de glucose. Faites chauffer jusqu’à 45°C et ajoutez le stabilisateur en pluie fine (vous pouvez mélanger une petite partie du sucre avec le stabilisateur, cela évitera des grumeaux). Mélangez énergiquement au fouet. Faites chauffer jusqu’à ébullition. Sortez du feu.

Débarrassez dans un récipient lavé et sec. Filmez au contact et laissez-la refroidir quelques minutes avant de la déposer au réfrigérateur.

Au bout de 12h, versez la préparation et lancez votre sorbetière.

Une fois la glace prise, versez dans le moule à esquimaux puis glissez le bâtonnet. Lissez la surface avec une spatule. Il faut bien tasser la glace avec une cuillère pour éviter d’avoir des trous. Réservez au congélateur jusqu’à prise complète (au moins 4h).

Quand la glace est prise, étirez les bords du moule en silicone pour faciliter le démoulage. Réservez au congélateur le temps de préparer le glaçage.

Faites chauffer le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes (par tranche de 20 secondes pour éviter qu’il brûle). Mélangez puis ajoutez l’huile de pépins de raisins. Ajoutez le pralin.

Versez dans un récipient assez haut et peu large pour faciliter le glaçage. Trempez les esquimaux congelés dans le glaçage jusqu’au bâtonnet. Laissez égoutter quelques secondes et déposez sur du papier cuisson. Placez au congélateur.

Dégustez !

Laisser un commentaire