Bonbons chocolatés au Gianduja

Bonne fête de Pâques à tous !

Que ce soit en famille, avec ses amis, ses enfants ou encore juste en amoureux, vous ne passerez pas à côté de l’avalanche de chocolats qui vous attend (à moins d’y être allergique ou de ne pas aimer le chocolat, si si ça peut arriver…).

Personnellement, avec les révisions du CAP, je n’ai pas eu la tête à penser chocolat fait maison. Je me suis dit que, pour une fois, j’allais tomber dans la facilité et les acheter chez un chocolatier. Mais, le prix m’a un peu refroidi !

Du coup, entre trois révisions, j’ai préparé quelques chocolats à l’occasion de Pâques. Je ne voulais pas me lancer dans le tempérage et la préparation de plusieurs ganaches, alors j’ai fait dans la facilité !

Pour ceux qui, comme moi, n’ont pas le temps ou pas l’envie de se lancer dans le tempérage, voici la recette qu’il vous faut, surtout pour les amateurs de gianduja !

Je vous en avais déjà parlé dans un précédent article que vous pouvez retrouver ici :https://boubouandco.com/index.php/2018/12/la-recette-du-gianduja-maison/

L’avantage du gianduja, c’est qu’il refroidit très rapidement, tout comme le glaçage façon rocher. Pas besoin de beaucoup de matériel ni d’une grande technique.

Des chocolats hyper faciles à réaliser, qui raviront vos papilles (et celles de votre entourage) !

Voici la recette, pour 450 g de gianduja :

  • 150 g de noisettes
  • 150 g de sucre glace
  • 150 g de chocolat au lait 40%

Faites préchauffer le four à 160°C.

Mettez les noisettes sur une plaque à pâtisserie, puis faites-les torréfier environ 15 à 20 bonnes minutes à 160°C (tout dépend de votre four, donc surveillez). Les noisettes doivent être bien torréfiées mais pas brûlées.

Placez les noisettes dans le robot mixeur avec le sucre glace.

Broyez jusqu’à l’obtention d’une texture crémeuse. Personnellement, j’utilise un thermomix et c’est prêt en 5 min. avec un robot classique, c’est un peu plus long mais le résultat est le même. En étant broyé, le mélange va chauffer et permettre à l’huile des noisettes de venir former une pâte.

Faites fondre le chocolat au lait, au bain marie ou au micro-ondes (en remuant toutes les 15 sec pour ne pas brûler le chocolat) et ajoutez-le à la pâte de noisettes. Vous devez obtenir une pâte fluide. Versez dans des moules à chocolat à l’aide d’une poche à douille (j’ai pris l’habitude de toujours pocher mes ganaches et praliné dans une poche à douille, cela vous permet de bien doser et de ne pas en mettre partout, contrairement à la cuillère !). Placez vos moules dans le frigo pendant 1h.

Une fois que le gianduja a bien durci, on peut passer au glaçage.

Pour le glaçage Rocher :

  • 100 g de chocolat noir & 50 g de chocolat au lait
  • 20 g d’huile de pépins de raisin
  • 40 g de pralin

Faites fondre les deux chocolats au micro-ondes par tranches de 30 secondes (à faible intensité pour ne pas brûler le chocolat) puis par 15 secondes tout en mélangeant entre chaque arrêt. Une fois le chocolat bien fondu, ajoutez l’huile. Mélangez bien et ajoutez le pralin.  Versez dans un récipient suffisamment haut pour pouvoir tremper vos chocolats en entier.

Sortez les chocolats au gianduja du frigo et démoulez-les. A l’aide d’un pique en bois, trempez le chocolat jusqu’à le recouvrir intégralement de glaçage. Enlevez l’excédent du dessous en passant sur le bord de votre récipient avant de le déposer sur une plaque recouverte de papier de cuisson. Une fois tous les chocolats réalisés, déposez la plaque au frigo pendant quelques minutes.

Au visuel, ils me rappellent les rochers d’une célèbre marque que l’on peut trouver dans la grande distribution. A l’inverse de l’industriel, vous savez ce qu’ils contiennent…

Découpe des chocolats au gianduja

Il ne vous reste plus qu’à déguster !

Laisser un commentaire