Un très joyeux Noël à tous !

Je vous souhaite à tous de très bonnes fêtes de Noël et un bon réveillon !

Cette année nous fêtons notre dernier Noël sur Paris car ma grand-mère déménage au bord de mer après 50 ans dans la région Parisienne. Un grand changement ! Toute ma famille maternelle était réunie pour l’occasion, et nous avons également eu la surprise de voir débarquer le père Noël, pour le plus grand bonheur de ma petite cousine de 4 ans.

Côté menu, c’était un travail d’équipe ! Mon père s’est occupé des huîtres (ramassées la veille, avant de partir à Paris) et du foie gras. Ma tante avait préparé des petits fours, ainsi qu’une verrine avec un velouté de carottes à l’orange et une chantilly au cumin. Nous avions également un chapon aux marrons accompagné de pommes de terre de Noirmoutier. Ma cousine a ramené plusieurs fromages d’un meilleur ouvrier de France, Laurent Dubois à Bastille et j’ai été réquisitionnée pour le dessert (forcément, c’était écrit d’avance).

Heureusement je n’ai pas travaillé la veille afin de pouvoir préparer ma bûche dans les temps. J’ai opté pour une bûche façon royal orange comme nous avons pu en manger dans la région Tourangelle. Le royal orange, c’est comme un royal chocolat, avec une dacquoise aux noisettes et une feuilletine praliné mais c’est une mousse au chocolat blanc aromatisée à l’orange, qui remplace la mousse au chocolat. Je vous assure, c’est un délice ! Vous pouvez en trouver à la pâtisserie de Nicolas léger, 59 place du grand marché à Tours.

J’ai donc commencé par la dacquoise aux noisettes et le croustillant praliné, recette issue du blog de Christelle juste ici : https://www.iletaitunefoislapatisserie.com/2017/11/gateau-royal-au-chocolat-ou-trianon.html#.XCPA12njKM8

Les proportions sont parfaites pour une bûche de 8-10 personnes.

Par contre, pour la mousse façon pâte à bombe, j’ai utilisé la recette du royal au chocolat de Fadila, juste ici : https://cuisinedefadila.com/royal-au-chocolat/

J’ai divisé les quantités par deux, ça suffisait largement ! Ensuite j’ai procédé au montage (à l’envers) avec d’abord la mousse, la feuilletine et la dacquoise. Le tout au congélateur pendant une nuit.

La veille de Noël, j’ai préparé un glaçage miroir orange avec des décorations en chocolat noir.

Je n’ai eu que des compliments sur ma bûche ! Très légère en bouche et pas trop sucrée contrairement à ce que j’avais pensé.

J’espère que vous vous êtes également régalés, tout comme nous ! et comme disait Le grand Paul Bocuse : « Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée. »

A l’année prochaine et bonne dégustation 🙂

Laisser un commentaire